WATER In AFRICA

PhotoHomePage4Mars82Silet

Du Nouveau dans WATER IN AFRICA

1) Un projet de reflexion est proposé : TAM PROJECT. Pour télécharger le document cliquez sur le lien, et si vous pouvez et voulez contribuer contacter nous.

2) Mr Abdelhadi Dribat (Hydrogéologie) vient de rejoindre le groupe Water In Africa.

Posté le 1 mars 2017.

Un groupe de réflexion WATER IN AFRICA au sein de GASS (GeoAfricaSciences Society) est né en Janvier 2016.

 

Son ambition est d’édifier un Think Tank au sein, et autour, de GASS qui se renforce dans l’action, la réflexion et les échanges. Une synergie centrée sur l’Eau en Afrique.

 

Tous les aspects de l’eau africaine seraient peut être aussi vaste que tous ses fleuves, rivières et lacs permanents ou saisonniers et leur absence cruciale dans les régions désertes, les bouleversements et dégâts qu’elle occasionne par les crues. Et donc dépasserait largement nos ressources actuelles et dans un proche avenir.

 

Aussi, nous ne cherchons qu’à mettre en évidence les éléments clefs que les géoscientifiques, au sens large, et pas seulement les hydrogéologues, aimeraient en prendre connaissance pour enrichir leur expérience, et réagir par des contributions.

 

Réfléchir différemment pour participer à solutionner les “challenges” qui se posent déjà et qui vont s’aggraver avec le réchauffement climatique.

 

Déjà quelques thèmes qui viennent à l’esprit :

 

Les foggaras ; les aquifères de montagne ; les aquifères côtiers avec les intrusions marines ; la reprise évaporatoire profonde ; la sécheresse des années 70-80 et son évolution, le déplacement du Front Inter Tropical  et l’impact des changements climatiques ; suivre de près la disparition en cours du lac Tchad ; pourquoi des inondations à Tamanrasset et comment y remédier ? Comment améliorer la recharge des aquifères de l’inféroflux  du lit sec de l’oued au lieu de causer des dégâts et se perdre ; emmagasiner les eaux de ruissèlement en les canalisant directement dans les nappes souterraines ; la pollution des nappes ; le SASS : Système Aquifère du Sahara Septentrional avec ses deux réservoirs : le complexe terminal (CT)  et le continental intercalaire (CI) ; les aquifères karstiques dans les ensembles carbonatés ; les aquifères du socle (aquifères fissurés et les altérations) ; le géothermalisme en faisant une transition avec les énergies renouvelables ; réfléchir pour mettre en ligne des sources et des données pour les membres de GASS et les autres géoscientifiques (professionnels, chercheurs et étudiants) d’Afrique et d’ailleurs.

 

Pour le moment le groupe est constitué des membres suivants :

 

Dr A. Saadallah (Géologie structurale)

Dr. N. Chabour (Hydrogéologie)

Pr. Ing. Y. Emsellem (Water Ressource & GIRE: Gestion Intégrée des Ressources en Eau, surface, non saturées et souterraines)

Pr. T. Aïfa (Géophysique)

Dr. Mohamed CHETTIH (Hydrogéologie)

Mr Abdelhadi DRIBAT (Hydrogéologie)

Les géoscientifiques, membres de GASS ou proches, intéressés sont les bienvenus.

 

Le 31 janvier, 2016. Mis à jour le 1 mars, 2017.

New in WATER IN AFRICA

New: 1) A project is suggested: TAM PROJECT. To download the document just click on the link, and if you are interested to contribute just contact us.

2) Mr Abdelhadi Dribat (Hydrogeologist) joined the Think Tank Water In Africa

Posted on March 1, 2017.

A GASS think tank is born dedicated to WATER IN AFRICA

Our aim is to build up a Think Tank in, and around GASS (GeoAfricaSciences Society) which is gaining forces by acting, thinking and sharing. A synergy focussing on Water In Africa.

All sides of water in Africa, could be greater than all rivers, streams and lakes, permanent and temporary, their vital lack in the deserts and all casualties created by flash floods. That will be beyond our present resources and further in a short term delay.

So, we only aim to highlight the key elements the geoscientists, in their widespread spectrum, and not only hydrogeologists, would be aware of to enrich their experiences and react by contributing.

Other ways of thinking to contribute solve the challenges people face already and which are going to worse within the climate changes.

There are already topics bursting out of our mind:

Foggaras; Mountains aquifers; Coastal aquifers with marine intrusions and impact of climate changes; Monitoring closely the ongoing disappearance of Lake Chad; Why floods in Tamanrasset and how to fix it? How can they recharge sub aquifers (inferoflux) in the alluvium of the river dry bed rather than cause damage get lost; Store the trickling waters by channeling them directly into groundwater by simple technology; The pollution of aquifers; SASS: North-Western Sahara Aquifer System with two reservoirs: the terminal complex (CT), and the intercalary Continental (CI); Karst aquifers in carbonate formations.; Aquifers of the basement (fractured reservoirs); The geothermal by making a transition to renewable energy; Think about an online data base for GASS members and other geoscientists (professionals, researchers and students) in Africa and elsewhere.

Right now the think tank gathered the following members:

Dr A. Saadallah (Structural Geology)

Dr. N. Chabour (Hydrogeology)

Pr. Ing. Y. Emsellem (Water Resource & Management of water resource)

Pr. T. Aïfa (Geophysics)

Dr. Mohamed CHETTIH (Hydrogeologist)

Mr Abdelhadi DRIBAT (Hydrogeologist)

Geoscientists, members of GASS or potential ones, interested to join us, you are most welcome!

On January 31, 2016. Updated March 1, 2017.

 

Subscribe to our Newsletter


Select list(s):


Subscribe to our newsletter and join our 177 subscribers.

Flag Counter